Dans les forêts denses d’Amérique latine

C’est la première fois que je marche dans la chaleur humide de la jungle tropicale. Tout est nouveau et mystérieux, les odeurs, les couleurs, les bruits. Chaque pas est une découverte, un émerveillement. Les arbres sont immenses, la végétation luxuriante. Une liane étrangleuse s’enroule autour d’un tronc et finira pas étouffer l’arbre sur lequel elle a pris racine. Des araignées jaunes et noires tissent d’énormes toiles entre les feuilles. Les perroquets survolent la canopée bruyamment pendant que les cigales font vibrer leurs ailes pour émettre des crissements aigus. Les branches craquent sous le poids des singes araignées qui bondissent d’arbre en arbre. Parfois, j’entends les claquements secs des noix cassées par les pécaris. Lorsque le soleil se couche, des groupes de signes hurleurs poussent des cris caverneux. Le campement est installé près d’un petit ruisseau dans lequel je trempe les pieds. Ce soir, j’apprendrai que la jungle n’est jamais calme, ni le jour, ni la nuit. La vie est bruyante et omniprésente. — Forêt tropicale, Guatemala, 2015 – Amazonie, Bolivie, 2016.

Pour parcourir cette page avec les sons de la jungle – Enregistrement Bolivie.

Singe hurleur
Cigale
Toucan
Perroquet